top of page
Rechercher

L'effet "yoyo" : pourquoi ? comment ?


Avant de franchir la porte de mon cabinet, beaucoup de personnes ont déjà tenté de perdre du poids par leur propre moyen en suivant le plus souvent des "régimes" restrictifs.


Au début tout va bien, la perte de poids est présente et rapide, elle se poursuit même au-delà des espérances.


Mais après un certain temps de suivi et de stabilité, qui varie selon les personnes, il y a une reprise de poids pour revenir au poids initial voire le dépasser. L'incompréhension, le découragement, la frustration ou la culpabilité s'emparent de ces personnes.


Elles viennent de mettre en pratique l'effet yoyo!



Pourquoi cet effet "yoyo" ?

"J'ai manqué de courage et de volonté, ça n'a pas marché ! " " J'ai craqué." "J'ai perdu la motivation du début."

J'entends beaucoup de personnes réagir de la sorte. Ce n'est pas seulement une question de courage, de motivation. Il existe une composante physiologique à ne pas négliger.


Régulation hormonale de la prise alimentaire

Ce schéma ci-contre va aide à mieux comprendre de manière simplifiée comment l'organisme régule les prises alimentaires.


En temps normal, la prise alimentaire est régulée par 2 hormones : la ghréline et la leptine, sous le contrôle du système nerveux, au niveau de l'hypothalamus.


Elles agissent de façon opposée: la ghréline favorise la sensation de faim et la leptine favorise la sensation de satiété.









En mettant en place un "régime restrictif" dans l'objectif de perdre rapidement du poids pour atteindre le poids idéal souhaité, l'organisme est mis dans une situation "d'agression". Les modifications brutales et rapides des habitudes alimentaires viennent perturber l'équilibre de la régulation de la prise alimentaire.


Comment ?


Face au déséquilibre mis en place, le corps s'adapte en mettant en place des mécanismes de compensation.






En période de "régime", la perte de poids est significative, la satisfaction est au rendez-vous.


En parallèle, face à ce déficit calorique, l'organisme va sécréter davantage de ghréline et moins de leptine pour satisfaire ses besoins habituels.


Cela va perdurer le temps du régime et plus ou moins longtemps après selon les personnes.











En revenant à une alimentation habituelle ou en "craquant", la compensation mise en place se poursuit.


La sécrétion de ghréline reste élevée entraînant une sensation de faim élevée et la sécrétion de leptine reste faible avec une sensation de satiété réduite.

Cette sensation de satiété n'est plus perçue comme il faut : les apports caloriques sont plus élevés et s'accompagnent d'une prise de poids.







Pour aller plus loin sur le sujet, voici un article scientifique paru dans SCIENCES ET AVENIR, daté d'avril 2023: c'est ici.


Comme écrit plus haut, le mécanisme de régulation décrit ci-dessus de manière simplifiée est bien plus complexe qu'il n'y paraît. En effet, d'autres hormones et d'autres facteurs propre à chacun entrent en jeu.


Pour conclure

La perte de poids, d'accord mais pas n'importe comment. Il est important de se faire accompagner par un professionnel pour éviter l'effet "yoyo".


A vos commentaires

N'hésitez pas à réagir à cet article.

17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント

5つ星のうち0と評価されています。
まだ評価がありません

評価を追加
bottom of page